Bodjona : « Nous sommes dans le camp de l'ouverture et de l'innovation »

07/02/2009
Bodjona : « Nous sommes dans le camp de l'ouverture et de l'innovation »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Annoncé mercredi, par Faure Gnassingbé, le Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) a tenu vendredi sa première réunion à Lomé. Représentants du chef de l'Etat, du gouvernement et des trois formations parlementaires (RPT, UFC et CAR) avaient répondu présent.

D'emblée, le Premier ministre, Gilbert Houngbo, a voulu situer les priorités : « Le CPDC va aborder toutes les questions relatives à la préparation de l'élection présidentielle », a-t-il indiqué invitant les participants à privilégier « l'écoute et le dialogue ».Pour Pascal Bodjona, le ministre de l'Administration territoriale, le lancement du CPDC « est une nouvelle illustration de la détermination des autorités à conforter la démocratie au Togo ». « L'opposition peut toujours nous adresser des critiques, mais les Togolais constatent dans quel camp se situe l'esprit d'ouverture et d'innovation ».

Ce cadre permanent de dialogue regroupe les partis politiques siégeant à l'Assemblée ou ayant obtenu au moins 5% des voix aux dernières élections législatives et les représentants du gouvernement.

Les formations extra-parlementaires, comme d'ailleurs les personnes physiques et morales, auront la possibilité de saisir la nouvelle institution.

Le Togo organisera des élections présidentielles dans un an, mais la pré-campagne a déjà débuté tant du côté de la majorité que de l'opposition.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.