Bodjona : "On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations"

31/12/2009
Bodjona : "On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations"

Le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, a rejeté mercredi toute connotation électoraliste aux multiples actions sociales menées par gouvernement à quelques mois de l'élection présidentielle de février 2010.
La précision a été apportée lors d'une émission sur la TVT. M. Bodjona était sur le plateau en compagnie de Gilbert Bawara, le ministre de la Coopération. Information donnée jeudi par l’Agence Xinhua.
A deux mois du scrutin, le gouvernement a multiplié des actions sociales avec des recrutements dans la fonction publique, la régularisation de la situation administrative de milliers de fonctionnaires et des constructions ou réhabilitations d'infrastructures routières, d'écoles et de centres santé.
"On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations", a indiqué Pascal Bodjona.
Interrogé sur timing de ces réalisations à l'approche de l'échéance électorale, le ministre a expliqué que "les performances ont permis à un moment donné de pouvoir bénéficier des ressources possibles pour faire tout ce qui est en train d'être fait" et que "tout cela est à saluer. On ne le fait pas par rapport aux élections".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.