Bodjona : "On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations"

31/12/2009
Bodjona : "On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations"

Le ministre de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, a rejeté mercredi toute connotation électoraliste aux multiples actions sociales menées par gouvernement à quelques mois de l'élection présidentielle de février 2010.
La précision a été apportée lors d'une émission sur la TVT. M. Bodjona était sur le plateau en compagnie de Gilbert Bawara, le ministre de la Coopération. Information donnée jeudi par l’Agence Xinhua.
A deux mois du scrutin, le gouvernement a multiplié des actions sociales avec des recrutements dans la fonction publique, la régularisation de la situation administrative de milliers de fonctionnaires et des constructions ou réhabilitations d'infrastructures routières, d'écoles et de centres santé.
"On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations", a indiqué Pascal Bodjona.
Interrogé sur timing de ces réalisations à l'approche de l'échéance électorale, le ministre a expliqué que "les performances ont permis à un moment donné de pouvoir bénéficier des ressources possibles pour faire tout ce qui est en train d'être fait" et que "tout cela est à saluer. On ne le fait pas par rapport aux élections".

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.