Bodjona : Pas de droit acquis en matière électorale

31/05/2012
Bodjona : Pas de droit acquis en matière électorale

Les députés doivent examiner jeudi le projet de loi relatif au découpage électoral. L’idée est de passer de 81 à 91 sièges. Certains partis d’opposition rejettent d’avance ce texte estimant qu’il ne leur est pas favorable. Le Togo organisera en octobre des élections législatives et locales.

Les explications de Pascal Bodjona (photo), le ministre de l’Administration territoriale.

Republicoftogo.com : Le CAR reproche au gouvernement de vouloir amputer d’un siège la circonscription de Yoto et de l'Amou

Pascal Bodjona : C'est abusif de parler de sièges "amputés ». Le projet propose 91 députés; ce nombre a été arrêté sur la base des critères objectifs de démographie et de superficie. 

Prenez, par exemple, le Haho qui compte 247.000 habitants pour 2 députés alors que le Yoto avec 155.000 habitants a 3 députés. Il y a là une incohérence qu’il faut corriger.

A mon avis, il est dangereux pour un parti politique de s'identifier à des préfectures ou à des régions. La vocation d'un parti est d'avoir une assise nationale. 

Il s'agit ici d'une élection, et n'y a pas de droit acquis en matière électorale. Les partis ne sont pas propriétaires des circonscriptions.

Republicoftogo.com : Un autre parti d’opposition, l’ANC, accuse le pouvoir de vouloir affaiblir les régions du Sud au profit de celles du Nord

Pascal Bodjona : C’est un argument d’un autre âge. 

La nouvelle répartition, si elle est adopté telle qu'elle, accorde 50 sièges aux deux régions du sud, c'est-à-dire la région maritime et la région des plateaux alors que les trois régions du nord n'ont que 41. 

Cela signifie clairement que si toutes les préfectures des trois régions du nord votent en faveur d’un seul parti, ce dernier n'aura pas de majorité à l'Assemblée alors que si les deux régions du sud votent pour une même formation, elle sera majoritaire.

En février l'ANC avait demandé qu'il ait un réajustement qui tienne compte des critères naturels de démographie et de géographie, c'est ce que nous avons fait. Ce travail répond d'ailleurs aux recommandations de plusieurs partis, des missions d'observation de l'Union européenne et de la  CVJR.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !