Bonne foi et parole donnée

28/10/2011
Bonne foi et parole donnée

Le décision de la Cour de justice de la Cédéao concernant 9 députés exclus de l’Assemblée l’année dernière, rendue il y a trois semaines mais dont les protagonistes n’ont eu copie au Togo qu’en milieu de semaine, continue d’agiter la classe politique.

Ces députés, élus sur des listes UFC (opposition) avaient rallié le nouveau parti extra-parlementaire ANC, en contradiction avec les engagements pris lors de leur investiture.

Après le président de la Cour constitutionnelle, c’est au tour du président de l’UFC, Gilchrist Olympio (photo), de rappeler que la juridiction régionale  n' « a jamais demandé la retour de ces députés à l'Assemblée nationale. La Cour ni dans son dispositif, ni dans la décision finale n'a fait état d'une quelconque réintégration" indique un communiqué de cette formation. 

"L’UFC reste sereine et invite tout un chacun à plus de responsabilité dans l’intérêt supérieur de la nation. Que le député soit l’homme de bonne foi qui respecte le serment prêté, la parole donnée et l’engagement pris", souligne me même texte.

Voici le communiqué de l'UFC

Ce mercredi 26 octobre 2011, le Bureau Directeur de l’Union des Forces de Changement (UFC) est entré en possession de la copie de l’arrêt rendu le 7 octobre 2011 par la Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), devant laquelle 9 de ces députés démissionnaires ont attrait l’Etat Togolais.

Le Bureau Directeur après étude approfondie dudit arrêt, note avec satisfaction que la Cour, ni dans le dispositif, ni dans la décision finale n’a fait état d’une quelconque réintégration de ces ex – députés tel que ceux – ci l’ont demandé et ce pourquoi ils l’ont saisi.

Le Bureau Directeur se félicite du dénouement heureux de ce feuilleton qui n’a que trop duré.

C’est pourquoi, l’UFC reste sereine et invite tout un chacun à plus de responsabilité dans l’intérêt supérieur de la Nation.

L’UFC émet le vœu, que le représentant du peuple qu’est le député soit l’homme de bonne foi qui respecte le serment prêté, la parole donnée et l’engagement pris.

Fait à Lomé le, 27 octobre 2011

Pour le Bureau Directeur,
Le Secrétaire Général

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.