Bonne gouvernance agricole

23/01/2012
Bonne gouvernance agricole

Après plus de dix années de suspension de ses opérations au Togo, le FIDA (Fonds international de développement agricole) a repris sa coopération avec un premier don de 13,5 millions de dollars, approuvé par son Conseil d’administration en décembre 2010, pour le Projet d’appui au développement de l’agriculture (PADAT) qui a démarré par une opération nommée « quick start » avec la distribution des semences et d’intrants agricoles à 19.200 producteurs pauvres dans les 5 régions du pays.  

Le FIDA en est à sa 6e intervention au Togo, pour un investissement total de 52.2 millions de dollars.

Et c’est pour s’assurer que les fonds sont bien gérés que l’Agence spécialisée des Nations Unies organise depuis lundi à Lomé une réunion d’experts qui porte sur les mécanismes de bonne gouvernance.

« Nous devons gérer ce programme (le PADAT, ndlr) pour qu’il ait des résultats sur le terrain. Beaucoup d’espoir sont fondés sur ce projet et nous devons y travailler pour satisfaire non seulement le gouvernement mais aussi les bailleurs. Aussi, il faut de la rigueur et de la bonne gestion », a indiqué le ministre de l’Agriculture, Messan Ewovor (photo). 

Le PADAT a pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.