Boycotter ? Moi jamais !

06/03/2015
Boycotter ? Moi jamais !

Gerry Taama

Gerry Taama a déposé son dossier de candidature à la Commission électorale et attend sa validation.

Pour le fondateur du NET, un petit parti de l’opposition, il n’y a aucune raison de vouloir boycotter le scrutin présidentiel du 15 avril.

‘Ne pas aller à l’élection, c'est comme demander à un élève de ne pas se présenter à l'examen sous prétexte qu'il n’obtiendra que 5 de moyenne et que seul le premier de la classe obtiendra une bourse’, explique-t-il.

Le boycott n'est pas une solution, assure M. Taama. Il faut aller voter, et malgré la multiplicité des candidatures, exprimer le raz le bol des populations en désignant l'un des candidats de l'opposition. 

Gerry Taama entend bien impacter le débat électoral et croit à sa bonne étoile au soir du 15 avril.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.