CAN et politique

31/01/2013
CAN et politique

Les personnalités du monde de la politique se sont félicités jeudi de la qualification du Togo pour les quarts de finale de la CAN. Une divine surprise alors que les oiseaux de mauvaise augure donnaient les Eperviers battus dès le premier tour.

« Un événement formidable pour tous les Togolais et une grande joie personnelle », a indiqué le Premier ministre et président du Comité d’organisation, Arthème Ahoomey-Zunu.

« Pour nous à l’UFC, il faut que les Eperviers reviennent avec la coupe. Notre prochain match contre le Burkina-Faso, nous allons le terrasser. Nous avons la joie et nous sommes convaincus que le Togo reviendra en grand champion», a déclaré Nicodème Habia, un député de l’UFC (opposition).

Le ministre du Travail, Hamadou Yacoubou, n’en est pas en reste.  «On retenait notre souffle surtout avec des pénalty qu’on nous refusait et qu’on sifflaient contre nous. Je ne peux que rendre grâce au Tout puissant pour ce qu’il vient encore de faire. Si nous pouvons continuer comme ça, je pense que ça sera très bien. Aujourd’hui on a au moins un élément fédérateur pour notre pays et il faut encourager les Eperviers à nous donner cette joie. La leçon de cette victoire, c’est la cohésion, dès que nous arrivions à aplanir nos divergences, on peut aller de l’avant ».  

Quant au ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Solitoki Esso (photo), il considère cette qualification comme une « fierté nationale ». 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.