CSW 58 : ce qu’il reste à faire

30/05/2014
CSW 58 : ce qu’il reste à faire

Dédé Ahoéfa Ekoué

La ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Dédé Ahoéfa Ekoué, a participé en mars dernier à New-York, à la 58e session de la commission sur la condition de la femme (CSW 58) de l’ECOSOC, le Conseil économique et social de l’ONU.

Lors de son intervention, Mme Ekoué avait souligné les progrès réalisés par le Togo vers l’atteinte des OMD.

Toutefois, avait-elle rappelé, malgré les avancées, des défis importants subsistent quant à l’atteinte des OMD et la promotion de l’égalité et de l’autonomisation de la femme au Togo.

C’est ce qu’elle a répété vendredi à Lomé lors d’une ‘session de restitution’.

‘Nous réaffirmons que l’Egalité femme-homme et l’autonomisation des femmes est une priorité et une condition pour le développement durable au Togo. Mais beaucoup reste à faire et il faudra s’attaquer aux causes structurelles de ce déséquilibre’, a déclaré Mme Ekoué. 

Le Togo s’est engagé, à travers la SCAPE, à renforcer la position sociale et le potentiel de la femme dans la famille et dans la communauté, à accroitre la capacité productive des femmes et de leur niveau de revenu, à renforcer l’accès équitable des hommes et des femmes aux services sociaux de base à favoriser la participation des hommes et des femmes à la gestion du pouvoir enfin à éliminer les violences basées sur le genre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.