Calme précaire à Lomé

19/10/2017
Calme précaire à Lomé

Mobilier urbain saccagé par les manifestants

Un calme précaire régnait jeudi à Lomé et dans les quartiers périphériques au deuxième jour de manifestations organisées par l’opposition.

De petits groupes mobiles ont défié les forces de l’ordre en érigeant des barricades et en faisant bruler des pneus. Et en détruisant du mobilier urbain. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes pour disperser ces manifestants. 

La journée a cependant été plus calme que la veille. Les boutiques rouvraient progressivement et le trafic automobile reprenait timidement.

La coalition de l’opposition a manifesté illégalement. Les autorités avaient juste autorisé un meeting à la plage de Lomé et non des marches dans la capitale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.