Candidat unique : pas d'accord UFC-CAR

29/05/2009
Candidat unique : pas d'accord UFC-CAR

Les deux principaux partis de l'opposition parlementaire au Togo, l'UFC et le CAR, se sont retrouvés jeudi à Lomé pour faire le point de ce qui les rapproche et de ce qui les divise. Si ces formations déplorent d'un commun accord « la situation socio-politique préoccupante au regard du blocage des réformes constitutionnelles et institutionnelles prescrites par l'APG et aux entraves à la bonne tenue du scrutin présidentiel de 2010 », en revanche sur la question du candidat unique à la présidentielle, les positions divergent.

Dans le communiqué conjoint publié à l'issue de la rencontre, on peut lire que «  L'UFC et le CAR ont (…) examiné la question de la candidature de l'opposition à l'élection présidentielle de 2010. L'UFC a réitéré que son parti a désigné à son dernier congrès, un candidat en la personne de M. Gilchrist Olympio. Le CAR a, de son côté, rappelé qu'à son congrès des 17 et 18 octobre 2008, il a désigné un candidat en la personne de Me Yawovi AGBOYIBO et qu'il a demandé le retour de l'ascenseur ». Malgré ces divergences de fond, le CAR et l'UFC se déclarent déterminés à « tout mettre en Œuvre pour s'entendre sur un candidat commun ».

La tâche ne sera pas facile.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.