Cartographie de la pauvreté

27/02/2013
Cartographie de la pauvreté

La pauvreté a régressé de 3 points depuis 2006, passant de 61,7%à 58,7%. Des chiffres communiqués mercredi par Direction générale de la statistique et de la comptabilité nationale qui a mené sa 2e enquête sur le « questionnaire unifié des indicateurs de base du bien être » (QUIBB 2013).

Plusieurs critères ont été pris en compte : alphabétisation des adultes, éducation des jeunes, santé, emploi, habitat, situation économique des ménages

Les données indiquent que 6,5% de la population est au chômage et 22,8% dans un statut de sous-emploi.

En matière d’éducation, le taux de fréquentation (primaire et secondaire) a progressé pour se situer à 81,8%, contre 73,4% en 2006.

La cartographie de la pauvreté fait apparaître que dans certaines régions, la pauvreté a progressé de 86 à 90% ; l’étude mentionne la région des Savanes.

Enfin, l’enquête montre que les hommes (60%) sont plus pauvres que les femmes (55%).

«La carte de la pauvreté du Togo réalisée dans le cadre de cette enquête QUIBB nous a permis de priorisé certains de nos programmes. Nous avons pu identifier les régions où il y a l’extrême pauvreté ou malnutrition pour que certains de nos programmes communautaires commencent par ces régions », a-t-il indiqué.

L’ensemble de ces informations vont permettre au gouvernement et aux partenaires au développement, de mieux cibler leurs actions en faveur des plus démunis.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.