Ce qu'a dit Jean-Pierre Fabre à John Dramani Mahama

24/03/2015
Ce qu'a dit Jean-Pierre Fabre à John Dramani Mahama

Jean-Pierre Fabre

Le candidat de l’ANC et du Cap 2015 à l’élection présidentielle, Jean-Pierre Fabre, s’est entretenu mardi avec le président de la Cédéao, John Dramani Mahama, venu faire faire le point à Lomé sur le processus électoral comme il l’avait hier au Nigeria.

M. Fabre a expliqué que sa formation avait fait preuve de bonne volonté en acceptant de prendre part à l’élection, malgré l’absence de réformes politiques. Il s’est déclaré préoccupé quant au fichier électoral et l’a dit au président du Ghana.

Afin d’éviter l’improvisation, la précipitation et le désordre, M. Fabre a recommandé un report du scrutin.

Republicoftogo.com : Quels ont été les sujets abordés avec le président ghanéen ?

Jean-Pierre Fabre : Nous avons parlé de la question des réformes politiques, de la transparence du scrutin, de l’assainissement du climat politique. S’agissant des réformes, vous savez que la Cédéao était impliquée dans l’organisation des élections législatives de 2013. Les présidents Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Goodluck Jonathan (Nigeria) sont venus à Lomé pour nous encourager à aller aux élections malgré les conditions de l’époque, malgré l’absence des réformes et nous avons rappelé au président Mahama qu’en dépit des encouragements donnés par les hautes autorités de la Cédéao, les réformes n’ont pas eu lieu.  Malgré tout, nous avons fait preuve de bonne volonté en acceptant d’aller aux élections dans ces conditions.

Nous avons exigé des élections transparentes, c’est indispensable.

Republicoftogo.com : Mais le gouvernement a rappelé à maintes reprises l’exigence de transparence

Jean-Pierre Fabre : La transparence passe par beaucoup de choses y compris la question du fichier électoral. 

Nous avons montré au chef de l’Etat ghanéen ce que nous avons découvert en examinant le fichier et je crois qu’il a été édifié.

Le Président Mahama a dit qu’il en prenait bonne note et qu’il en discuterait avec la Céni (Commission électorale nationale indépendante, ndlr) et les autorités togolaises.

Republicoftogo.com : Recommandez-vous un report du scrutin ?

Jean-Pierre Fabre : Lorsque la Francophonie travaille sur le fichier, il est nécessaire pour éviter l’improvisation, la précipitation et le désordre, de trouver une autre date.

On ne peut pas démarrer la campagne électorale alors que la question du fichier électoral n’a pas été solutionné.

Republicoftogo.com : Etes-vous serein pour la suite du processus électoral ?

Jean-Pierre Fabre : Je suis serein pour la suite parce que je fais confiance au bon sens des togolais et également à l’union et à la solidarité du CAP 2015.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.