Centrafrique : 1.000 électeurs ont voté à Lomé

14/02/2016
Centrafrique : 1.000 électeurs ont voté à Lomé

Anicet Georges Dologuélé (G) et Faustin Archange Touadéra

Les Centrafricains votaient dimanche pour choisir un président qui devra sortir le pays de trois ans de violences intercommunautaires. Ils ont le choix entre les deux anciens Premiers ministres Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra.

Le renversement du président François Bozizé, en mars 2013, par la rébellion à dominante musulmane Séléka de Michel Djotodia, avait précipité le pays dans un cycle de violences intercommunautaires qui a culminé fin 2013 par des massacres à grande échelle et le déplacement de centaines de milliers de personnes.

Le vote se déroule également au Togo. Environ 1.000 électeurs centrafricains vivant au Togo et au Ghana (il n’y a pas de représentation à Accra) ont accompli leur devoir civique au consulat de Centrafrique à Lomé. 

Le Consul, Marie Zoungoula Akibode, a remercié les autorités togolaises pour les dispositions prises à l’occasion de ce second tour.

‘Cette journée est très importante pour la RCA. Nous avons traversé des moments terribles. Tout le monde a pris conscience qu’il est urgent de se réconcilier pour permettre au pays de redémarrer’, a confié la diplomate.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.