Certains marchent, d’autres avancent

15/06/2012
Certains marchent, d’autres avancent

Grâce à des financements internationaux et sur fonds propres, le Togo a lancé il y a deux ans un vaste programme de rénovation de son réseau routier, tant à Lomé qu’en province. 150 à 200 milliards sont investis. Face à l’augmentation du trafic et à la vétusté des principaux axes, le gouvernement n’avait pas d’autre choix que d’avancer à grande vitesse. C’est ce qu’il a fait, confirme Andjo Tchamdja (photo), le ministre des Travaux publics.

Republicoftogo.com: Alors, c’est une politique de modernisation au buldozer ?

Andjo Tchamdja: La crise qu’a connue le Togo jusqu’en 2005 nous a fait perdre beaucoup temps. Concrètement, le réseau a souffert d’un manque évident d’entretien auquel il faut ajouter les inondations qui ont provoqué la destruction de routes et de ponts.

Enfin, il faut indiquer que le trafic automobile a explosé depuis cinq ans. Les routes ne répondent plus aux besoins. Regardez ce qui se passe aux heures de pointe et vous comprendrez la situation.

Face à ce constat, le gouvernement a entrepris de réhabiliter de nombreuses routes.

Pour la ville de Lomé et sa banlieue, je ne vais pas toutes les citer ici, mais on peut mentionner le Boulevard circulaire, la rue Maman N'Danida, la rue du cinéma Rex jusqu'à la mer, le Boulevard du Haho,  la rue du marché Hedzranamwé jusqu'au grand contournement, la route de l'aéroport, etc…

Nous avons également démarré la route du rond point du port jusqu'à Avépozo, réalisée par les chinois, ainsi que la rue d'Aného-Hilacondji avec un doublement de pont à Aného. Nous poursuivons les études pour créer une 2x2 voies depuis Avépozo jusqu'à Aného. 

Au niveau du rond point port, nous avons écarté les deux voies pour pouvoir faire créer un échangeur qui permettra de décongestionner la circulation. 

Signalons que des entreprises chinoises réalisent le grand contournement de la capitale qui va du port jusqu'à Ahépé où un poste juxtaposé sera installé.

Dans un mois ou deux, nous allons commencer la construction d'une route 2X2 voies depuis le Golf club de Lomé jusqu'à Togblé Copé avec un deuxième pont à Togblé Copé et certainement de là, nous allons continuer avec une deuxième voie jusqu'à Tsévié.

 Republicoftogo.com: Concernant les projets routiers à l’intérieur du pays, où en est-on ?

Andjo Tchamdja : Nous mettons la priorité sur la nationale N°1, axe stratégique commercial vers les pays voisins. Dans un mois, un appel d’offres sera lancé pour le tronçon Blitta-Atakpamé. 

Nous avons réalisé 21 km de Kapalimé à Kalavi, mais ce tronçon est financé par la BADEA et les procédures sont plus longues, ce qui fait que les travaux traînent un peu. 

D'ici août, nous allons lancer un autre appel d’offres pour Atakpamé-Tabligbo. Vers le nord, la section Bassar- Kabou est achevée et nous allons maintenant entamer celle de Kabou-Kouka, et de Kouka-Katchamba. 

L'objectif de ce dernier chantier est d’aménager une deuxième voie qui partira de Sokodé jusqu'à Mango sans passer par les monts Défalé et les monts Alédjo. 

Au niveau de Katchamba, deux grands ponts seront construits sur l'Oti et sur le fleuve Koumongou avec un financement de la Chine. 

Dans le grand nord, la voie Dapaong-Ponio est achevée à presque 90%, ce qui va permettre de valoriser le port de Lomé puisque tout ceux qui viennent du Niger vont utiliser cet axe. 

La voie Tandjouaré-Sinkanssé sera lancée très bientôt ainsi que Dapaond-Mandouri pour désenclaver Mandouri. 

Enfin, parmi les grands projets, je dois mentionner les contournements d'Alédjo et de Défalé, actuellement réalisés par les chinois.

Republicoftogo.com :  Quel est le montant global de l'investissement pour tous ces projets ?

Andjo Tchamdja: Ce sont des efforts énormes que le gouvernement est en train de faire. C’est entre 150 à 200 milliards qui sont engagés sur ces différents chantiers.

Republicoftogo.com: La grande question que se posent les Togolais est de savoir quand tous les chantiers seront achevés afin de pouvoir circuler avec une plus grande facilité 

 Andjo Tcahmdja: Certaines routes sont déjà terminées, d'autres le seront sous peu. Malgré la saison des pluies, les chantiers continuent. 

 Nous faisons le maximum pour que les travaux se terminent dans les délais. 

Republicoftogo.com : Lors des manifestations qui se sont déroulées mardi et mercredi à Lomé, des dégradations ont été constatées.

Andjo Tchamdja: Inévitablement lorsque vous brûlez des pneus sur de l'asphalte, attendez-vous à ce que dans deux ou trois mois avec les pluies, vous ayez un grand trou à cet endroit. 

On ne peut que regretter l’incivisme de certains de nos compatriotes. Les réparations vont coûter des millions. Cet argent aurait pu servir aux hôpitaux ou aux écoles. Mai ça n’effleure pas leur esprit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.