Changement dans la paix

29/04/2010
Changement dans la paix

Lors de son message adressé à ses militants à l’occasion du 27 avril, le président de l’UFC, Gilchrist Olympio, a clairement indiqué que le recours à la violence soutenue par le Frac et certains membres de son propre parti était un « pari irresponsable ».
M. Olympio invite ses sympathisants « à faire avancer, même lentement, un changement dans la paix, car notre peuple à genoux ne peut plus attendre », souligne-t-il.
Voici un extrait de la déclaration du président de l’UFC
(…) Au sortir du rendez vous électoral manqué de 2010, quelles sont les leçons à tirer et quelles voies restent-ils pour faire avancer la cause du peuple togolais ? Quelles sont les solutions pour le Togo ?
Pour la première depuis la Conférence Nationale de 1990, nous sommes seuls dans notre revendication de la victoire électorale de l’opposition. Pratiquement aucun pays étranger n’a choisi de condamner la conduite des élections par le régime, et la communauté internationale dans son ensemble considère les résultats de la présidentielle généralement acceptables.
Ce chorus inclus même nos partenaires étrangers les plus impartiaux.
Ce constat est douloureux pour la classe politique togolaise dans son ensemble, et pour moi en particulier. Il est difficile à accepter parce qu’il nous renvoi devant l’impossibilité de faire prévaloir aujourd’hui les droits démocratiques du peuple Togolais qui a tant souffert. Mais c’est la réalité à laquelle nous faisons face. Dans ce contexte, même si nous savons avoir gagné, demander à nos enfants une résistance dans la violence est un pari irresponsable.
Devant la réalité ci-dessus, et dans l’attente d’un futur démocratique plus authentique, nous ne devons pas tourner le dos au besoin pressant de faire prévaloir les droits économiques et sociaux du peuple. Nous devons trouver les moyens pour essayer d’améliorer leur quotidien sans plus attendre. Il nous faudra pour cela savoir reconsidérer toutes les solutions nécessaires à faire avancer, même lentement, un changement dans la paix, car notre peuple à genoux ne peut plus attendre. » (…)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.