Chasse aux prédateurs

20/05/2014
Chasse aux prédateurs

Le gouvernement envisage la création d’un Comité national sur la sécurité environnementale afin de protéger la faune et la flore des prédateurs. C’est ce qu’a indiqué mardi Yacoubou Amadou, le ministre des Droits de l’homme, lors d’une réunion consacrée à cette problématique. Il avait à ses côtés les ministre de la Sécurité et de l’Environnement. 

‘Au Togo, plus de 4,5 tonnes d’ivoire ont été saisies entre janvier 2013 et janvier 2014 par les services en charge de la protection des ressources forestières, en étroite collaboration avec les unités spécialisées du ministère en charge de la Sécurité. D’autres espèces comme les rhinocéros, les pangolin, les tortue marine, etc. sont également décimées pour des raisons pécuniaires, au profit de réseaux de trafiquants dont les membres utilisent d’autres ressources issues de coupes illégales de bois, comme moyens de dissimulation en conteneurs’, indique un document publié par les services du Premier ministre.

Autre fléau, celui de la pêche illicite réalisée à dimension industrielle.

Les deux patrouilleurs commandés par la Marine togolaise, et dont le premier a été livré fin avril, devrait permettre d’exercer une meilleure surveillance des côtes.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.