Chez certains députés ex-UFC, l’inquiétude gagne

22/11/2010
Chez certains députés ex-UFC, l’inquiétude gagne

«On ne peut pas démissionner par procuration. Les institutions sérieuses de la République, comme la Cour Constitutionnelle doit dire le droit », a déclaré lundi Eric Dupuy (photo), l’un des responsables de l’ANC à quelques de la décision de la Cour relative à la situation des députés ex-UFC ayant rejoint les rangs de l’ANC, un parti d’opposition extra-parlementaire nouvellement créé.

Les neuf élus concernés sont : Ouro-Akpo Tchagnao de Tchaoudjo, Atakpamey Kodjo Thomas Nobert de l’Ogou, Ameganvi Manavi Isabelle de Kloto, Lawson Patrick des lacs, Bruce Ahli Komla du Golfe, Fabre Jean-Pierre de Lomé commune, Ketoglo Yao victor de Zio, Manti Kwami de Wawa et Attipka Akakpo de Vo.

Si la Cour constitutionnelle valide le principe de la démission, ils seront remplacés par leur suppléant, respectivement Kpeky Touhtou, Tokoro Adignon, Segla Koffi Sényo, Kuevi-Koko Folly, Ananigolou Komlan, Olympio Adébléwo Kossi, Dokouvi Mensah Nathey, Koudodji Koffi Dankua et Aziakou Kodjo.
Les sortants seront également privés d’une indemnité mensuelle de 800.000 Fcfa ; la mesure sans doute la plus douloureuse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.