Chez certains députés ex-UFC, l’inquiétude gagne

22/11/2010
Chez certains députés ex-UFC, l’inquiétude gagne

«On ne peut pas démissionner par procuration. Les institutions sérieuses de la République, comme la Cour Constitutionnelle doit dire le droit », a déclaré lundi Eric Dupuy (photo), l’un des responsables de l’ANC à quelques de la décision de la Cour relative à la situation des députés ex-UFC ayant rejoint les rangs de l’ANC, un parti d’opposition extra-parlementaire nouvellement créé.

Les neuf élus concernés sont : Ouro-Akpo Tchagnao de Tchaoudjo, Atakpamey Kodjo Thomas Nobert de l’Ogou, Ameganvi Manavi Isabelle de Kloto, Lawson Patrick des lacs, Bruce Ahli Komla du Golfe, Fabre Jean-Pierre de Lomé commune, Ketoglo Yao victor de Zio, Manti Kwami de Wawa et Attipka Akakpo de Vo.

Si la Cour constitutionnelle valide le principe de la démission, ils seront remplacés par leur suppléant, respectivement Kpeky Touhtou, Tokoro Adignon, Segla Koffi Sényo, Kuevi-Koko Folly, Ananigolou Komlan, Olympio Adébléwo Kossi, Dokouvi Mensah Nathey, Koudodji Koffi Dankua et Aziakou Kodjo.
Les sortants seront également privés d’une indemnité mensuelle de 800.000 Fcfa ; la mesure sans doute la plus douloureuse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.