Choc de simplification

09/05/2014
Choc de simplification

Tordre le cou à la bureaucratie. C’est l’objectif des pouvoirs publics avec une politique de simplification dans tous les domaines et notamment en ce qui concerne la délivrance des documents officiels.

C’est la raison pour laquelle les autorités ont lancé des Journées portes ouvertes destinées à informer le public sur les formalités les plus fréquentes. 

Le coup d’envoi a été donné jeudi par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor. Il avait à ses côtés les ministres de la Sécurité, Yark Demehane, des Affaires Etrangères, Robert Dussey, de la Fonction publique, Gourdigou Kolani et des Sports, Angéle Amouzou-Djaké.

La capitale n’est pas la seule concernée, des manifestations similaires seront organisées du 8 au 31 mai à Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Le public pourra s’informer sur les conditions d’obtention de la carte nationale nationale d’identité, du passeport, de la carte grise, du certificat de nationalité, du titre foncier, des cartes professionnelles pour les agents publics de l’Etat. Mieux, en remplissant les demandes sur place, ils pourront recevoir les documents dans un délai très bref.

De nombreux Togolais ne possèdent encore aucun document d’identité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.