Choc de simplification

09/05/2014
Choc de simplification

Tordre le cou à la bureaucratie. C’est l’objectif des pouvoirs publics avec une politique de simplification dans tous les domaines et notamment en ce qui concerne la délivrance des documents officiels.

C’est la raison pour laquelle les autorités ont lancé des Journées portes ouvertes destinées à informer le public sur les formalités les plus fréquentes. 

Le coup d’envoi a été donné jeudi par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor. Il avait à ses côtés les ministres de la Sécurité, Yark Demehane, des Affaires Etrangères, Robert Dussey, de la Fonction publique, Gourdigou Kolani et des Sports, Angéle Amouzou-Djaké.

La capitale n’est pas la seule concernée, des manifestations similaires seront organisées du 8 au 31 mai à Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Le public pourra s’informer sur les conditions d’obtention de la carte nationale nationale d’identité, du passeport, de la carte grise, du certificat de nationalité, du titre foncier, des cartes professionnelles pour les agents publics de l’Etat. Mieux, en remplissant les demandes sur place, ils pourront recevoir les documents dans un délai très bref.

De nombreux Togolais ne possèdent encore aucun document d’identité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.