Choc de simplification

09/05/2014
Choc de simplification

Tordre le cou à la bureaucratie. C’est l’objectif des pouvoirs publics avec une politique de simplification dans tous les domaines et notamment en ce qui concerne la délivrance des documents officiels.

C’est la raison pour laquelle les autorités ont lancé des Journées portes ouvertes destinées à informer le public sur les formalités les plus fréquentes. 

Le coup d’envoi a été donné jeudi par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor. Il avait à ses côtés les ministres de la Sécurité, Yark Demehane, des Affaires Etrangères, Robert Dussey, de la Fonction publique, Gourdigou Kolani et des Sports, Angéle Amouzou-Djaké.

La capitale n’est pas la seule concernée, des manifestations similaires seront organisées du 8 au 31 mai à Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Le public pourra s’informer sur les conditions d’obtention de la carte nationale nationale d’identité, du passeport, de la carte grise, du certificat de nationalité, du titre foncier, des cartes professionnelles pour les agents publics de l’Etat. Mieux, en remplissant les demandes sur place, ils pourront recevoir les documents dans un délai très bref.

De nombreux Togolais ne possèdent encore aucun document d’identité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.