Classique !

27/07/2013
Classique !

La réaction était prévisible. Le Collectif ‘Sauvons le Togo’ (CST), crédité de la 2e place aux élections législatives du 25 juillet, selon les premières tendances, a dénoncé vendredi ces estimations s’en prenant au passage à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) accusée ‘de préparer l’opinion nationale et internationale à accepter les faux résultats d’un nouveau coup de force électoral’. 

Ce groupement de parti, dominé par l’ANC de Jean-Pierre Fabre, tente d’accréditer la thèse que le scrutin a été trafiqué Ce qui est faux et les nombreux observateurs sont là pour l’attester. 

Déjà en 2010, lors de l’élection présidentielle, M. Fabre s’était déclaré gagnant s’appuyant sur la collecte des résultats réalisée par ses militants.

« Si le pouvoir ne veut pas rapidement se ressaisir, le pays sera en difficulté. Nous ne pouvons pas accepter ce coup de force », a-t-il déclaré.

Le CST arriverait en seconde position après le parti UNIR (majorité présidentielle) et serait majoritaire en voix à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !