Classique !

27/07/2013
Classique !

La réaction était prévisible. Le Collectif ‘Sauvons le Togo’ (CST), crédité de la 2e place aux élections législatives du 25 juillet, selon les premières tendances, a dénoncé vendredi ces estimations s’en prenant au passage à la Commission électorale nationale indépendante (Céni) accusée ‘de préparer l’opinion nationale et internationale à accepter les faux résultats d’un nouveau coup de force électoral’. 

Ce groupement de parti, dominé par l’ANC de Jean-Pierre Fabre, tente d’accréditer la thèse que le scrutin a été trafiqué Ce qui est faux et les nombreux observateurs sont là pour l’attester. 

Déjà en 2010, lors de l’élection présidentielle, M. Fabre s’était déclaré gagnant s’appuyant sur la collecte des résultats réalisée par ses militants.

« Si le pouvoir ne veut pas rapidement se ressaisir, le pays sera en difficulté. Nous ne pouvons pas accepter ce coup de force », a-t-il déclaré.

Le CST arriverait en seconde position après le parti UNIR (majorité présidentielle) et serait majoritaire en voix à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.