Claude Vondoly : la CVJR fait un bon travail

04/11/2010
Claude Vondoly : la CVJR fait un bon travail

Quatre associations de défense des droits de l’homme viennent d’unir leurs forces pour créer une structure d’appui aux victimes des violences de 2005. Elles vont les aider à monter les dossiers qui seront ensuite transmis à la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR).
Ces organisations sont le MTDLDH, RAOSC-Togo, CAPSDH, CAVITORE-Togo).
L’initiative dénommée « Convergence », est animée par Claude Vondoly, le président du mouvement togolais de défense des libertés et droits de l’homme

Republicoftogo.com : Pour quelle raison avoir créé « Convergence » ?

Claude Vondoly : L’objectif principal est d’assister les victimes dans l’établissement de leur déposition. Certaines ont un peu de mal à comprendre le système ou s’inquiètent des garanties de sécurité.
Parmi les responsables de notre association, beaucoup ont été membres de la commission d’enquête dirigée par Joseph Kokou Koffigoh et bénéficient d’une expérience d’écoute et d’assistance des victimes.
Nous disposons aussi de la liste de certaines victimes, nous les approchons pour les aider à préparer leurs dossiers de témoignages avec des preuves formelles pour les dépositions. Nous les sensibilisons sur les questions de droit, de justice et tout ce qui est lié aux modalités de dédommagement et de la réparation.

Republicoftogo.com : Comment jugez-vous le travail de la CVJR ?

Claude Vondoly : A priori nous pensons que cette Commission est en train de faire du bon boulot. Nous observons qu’avec engagement et détermination, les membres de cette institution se mettent effectivement à la tâche.
ll faut cependant noter que le gros du travail reste à venir.

Il concerne le dépouillement ensuite l’enquête sur le terrain.

Nous espérons que la CVJR saura trouver le juste équilibre pour écouter les victimes et les éventuels auteurs de manière à trouver des formules permettant d’apaiser les uns et les autres.

Pour que la Commission parvienne à ce résultat, il faudra que les défenseurs des droits de l’homme, des juristes et toute personne impliquée dans le processus de réconciliation contribuent par des idées et des propositions pertinentes à la fin définitive de la violence et de la violation des droits et libertés fondamentales au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.