Colloque à Lomé sur élections et violences

27/05/2013
Colloque à Lomé sur élections et violences

Un colloque est organisé depuis lundi à l’Université sur un thème qui ne manquera pas d’intéresser le public: Comment endiguer les violences électorales dans les pays africains ? 

Trois jours au cours desquels chercheurs et historiens venus du Bénin, de Côte d’ivoire, du Congo Brazzaville, du Gabon et du Togo, notamment, tenteront de comprendre pourquoi les scrutins sont souvent entachés d’incidents plus ou moins graves. Les participants reviendront sur la difficile mise en place du processus démocratique au Togo dans les années 90.

« Les violences politiques sont devenues un problème récurrent dans les pays africains et il faut absolument les éviter parce qu’ils constituent un frein au développement et à la stabilité sociale et économique qui doivent être le socle de notre promotion en tant que pays en développement. Au Togo nous avons déjà fait des pas qui nous ont permis d’organiser des élections sans violences (en 2007 et en 2010, ndlr), ce qui permet d’envisager toutes les autres échéances électorales sans violences », a déclaré Nicoué Broohm, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à l’ouverture du colloque.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.