Comité de suivi : rendez-vous le 13 mars à Ouaga

03/03/2007
Comité de suivi : rendez-vous le 13 mars à Ouaga

La prochaine réunion du comité de suivi de l'accord politique global se tiendra le 13 mars à Ouagadougou (Burkina Faso), selon des sources concordantes samedi à Lomé.

Les membres de ce comité devaient se réunir le 17 février dernier conformément à la décision de la deuxième session de cette structure, mais la séance a été reportée pour "plusieurs raisons", selon les mêmes sources."Le facilitateur du dialogue national, le président Burkinabè Blaise Compaoré (photo) a d'autres exigences, notamment la crise ivoirienne", a expliqué à Republicoftogo.com, un responsable de l'opposition.

"Le président Compaoré a voulu répondre aux priorités de l'heure. Effectivement nos frères ivoiriens traversent une situation difficile, alors que nous autres avons déjà bien avancé", a-t-il ajouté.

Le comité de suivi prévu par l'accord de Lomé est composé d'un représentant de chaque partie prenante au dialogue intertogolais, de l'UE et de la Cedeao et de quatre représentants du facilitateur.

L'accord politique signé le 20 août à Lomé, prévoit notamment l'organisation des élections législatives. Aucune date n'a encore été fixée pour la tenue de ces élections, mais la Commission électorale nationale indépendante (CENI), chargée d'organiser ce scrutin a proposé le 24 juin.

Le gouvernement, seul habilité à convoquer le corps électoral ne s'est pas encore prononcé. Mais selon certains observateurs, il est peu probable que cette date soit respectée, faute de temps pour la préparation du scrutin.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !