Commando neutralisé à l'hôtel Sarakawa

19/03/2016
Commando neutralisé à l'hôtel Sarakawa

Policiers et gendarmes ultra-préparés

Face à la menace terroriste régionale, les forces de sécurité ont mené samedi un nouvel exercice de simulation après celui réalisé il y a quelques jours à l’hôtel 2 février Radisson Blu de Lomé.

Cette fois, l’action des forces spéciales s’est déroulée à l’hôtel Sarakawa, situé en bord de mer.

L’opération ‘Bouclier étanche’ permet de tester les capacités des unités de police et de gendarmerie face à une éventuelle agression. 

Le scénario du jour –assez classique – est l’attaque de l’établissement par un commando avec prise d’otages. L’objectif est de neutraliser les agresseurs, de libérer les clients et le personnel et de porter les premiers soins aux blessés.

‘Le but de cet exercice est de tester le niveau opérationnel des unités sur les aspects spécifiques suivant : réactivité des forces face à la menace terroriste, gestion des crises, coordination entre les éléments impliqués, la vigilance dont doit faire preuve les togolais pour contribuer à la défense du pays’, a expliqué Kodjo Kegnon, le commandant de la première région militaire.

L’exercice s’est déroulé en présence du président Faure Gnassingbé, du ministre de la Sécurité, Yark Damehane et du chef d’état major général des FAT (Forces armées togolaises), Abalo Félix Kadhanga.

Après les récentes attaques au Mali, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire, les autorités togolaises ont souhaité testé la réactivité des unités d'élite.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.