Compaoré débarque en terrain miné

28/07/2009
Compaoré débarque en terrain miné

Blaise Compaoré, le président du Burkina, est arrivé mardi matin à Lomé pour y rencontrer les dirigeants politiques qui ont du mal à accorder leurs violons à quelques mois de l'élection présidentielle.

Un scrutin essentiel pour accompagner la nouvelle démocratie mise en place par Faure Gnassingbé depuis 2005.Parmi les problèmes qui divisent la classe politique, la composition du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC), boycotté depuis quelques semaines par les deux grandes formations d'opposition, le CAR et l'UFC et celle de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). M. Compaoré assure depuis 2006 un rôle de médiation entre le pouvoir et l'opposition.

Il était parvenu à faire signer à la plupart des acteurs politiques togolais l'APG, l'accord politique global ; une sorte de feuille de route devant conduire à une démocratie apaisée et à la tenue d'élections libres et transparentes. A l'approche de l'élection présidentielle -prévue entre février et mars 2010- le climat politique se crispe au Togo chaque camp reprochant à l'autre de faire de la surenchère ou de monter de mauvais coups. Le président du Burkina devra donc calmer les esprits et rappeler à chacun que la stabilité et le développement du pays, après des années de crise, doivent être préservés malgré l'enjeu du prochain scrutin.

En photo : les présidents Compaoré et Gnassingbé mardi matin à l'aéroport de Lomé

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.