Compte à rebours

16/01/2014
Compte à rebours

La nouvelle aérogare de l’aéroport de Lomé sera livrée par l’entreprise chinoise dans très exactement 211 jours. Précision donnée jeudi par Gnama Latta (photo), le directeur générale de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), lors d’une visite du chantier en compagnie du président de l’Assemblée nationale et de députés.

Construite sur deux niveaux (départs/arrivées), l’aérogare aura une surface de 21.000 m2 et disposera de 4 rampes télescopiques pour un accès direct aux avions

A terme, l’aéroport de Lomé, qui accueille de plus en plus de compagnies -Asky en a fait sa base opérationnelle - pourra recevoir de 1,5 à 2 millions de passagers par an, contre 400 à 500.000 actuellement.

Le projet prévoit également l’extension de la zone de fret avec une capacité qui passera à 50.000 tonnes/an, contre 15.000 aujourd’hui. 

Les travaux englobent l’agrandissement du parking avions (15 appareils gros porteurs) et la construction d’un second taxiway ; la voie de dégagement permettant de quitter la piste rapidement.

L’ancienne aérogare sera convertie en galerie marchande et en hôtel. 

Coût du projet : 150 millions de dollars sur financement de l’Exim Bank of China.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.