Concilier érosion côtière et grands travaux

19/06/2012
Concilier érosion côtière et grands travaux

La capitale togolaise va se doter d’une bretelle de contournement afin d’éviter que les énormes semi-remorques surchargés empruntent les artères du centre ville détruisant l’asphalte et créant des embouteillages permanents. 

Les travaux ont d’ores et déjà débuté et ils nécessitent le recours à d’importantes quantités de sable de mer, notamment à la hauteur de la vallée de Zio où sont réalisés une purge et un remblai.

Problème, depuis 2011, il est interdit au Togo d’exploiter le sable marin afin de lutter contre le déficit sédimentaire et l’érosion côtière.

Le gouvernement est donc contraint d’envisager des solutions alternatives. 

Trois sites ont été étudiés, celui au niveau des exutoires en bordure de mer, dans le périmètre du site de la construction du terminal à conteneur au Port de Lomé, à partir du fleuve Mono à Tokpli, et l’exploitation du concassé d’Agbélouvé.

C’est finalement le site où sera construit le nouveau terminal à conteneurs qui a été retenu par un comité technique. Il a le double avantage d’éviter les surcouts mais aussi le retard dans l’exécution du chantier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !