Concilier érosion côtière et grands travaux

19/06/2012
Concilier érosion côtière et grands travaux

La capitale togolaise va se doter d’une bretelle de contournement afin d’éviter que les énormes semi-remorques surchargés empruntent les artères du centre ville détruisant l’asphalte et créant des embouteillages permanents. 

Les travaux ont d’ores et déjà débuté et ils nécessitent le recours à d’importantes quantités de sable de mer, notamment à la hauteur de la vallée de Zio où sont réalisés une purge et un remblai.

Problème, depuis 2011, il est interdit au Togo d’exploiter le sable marin afin de lutter contre le déficit sédimentaire et l’érosion côtière.

Le gouvernement est donc contraint d’envisager des solutions alternatives. 

Trois sites ont été étudiés, celui au niveau des exutoires en bordure de mer, dans le périmètre du site de la construction du terminal à conteneur au Port de Lomé, à partir du fleuve Mono à Tokpli, et l’exploitation du concassé d’Agbélouvé.

C’est finalement le site où sera construit le nouveau terminal à conteneurs qui a été retenu par un comité technique. Il a le double avantage d’éviter les surcouts mais aussi le retard dans l’exécution du chantier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.