Conforter les conditions du pluralisme

02/01/2015
Conforter les conditions du pluralisme

L'Etat n'est pas le messie. Lecteurs et annonceurs détiennent les clés de la réussite

L’aide à la presse se montera à 100 millions de Fcfa en 2015, soit 15 millions de mieux que l’année précédente, mais en dessous des attentes des professionnels du secteur qui réclamaient cinq fois plus.

L’Etat doit faire face à des contraintes budgétaires réelles et cibler les priorités. En outre, la profusion de titres dont la diffusion est quasi-confidentielle ne permet pas d’accorder des aides à l’infini. Enfin, le développement de la presse en ligne va bouleverser les usages dans les années qui viennent.

Le Togo doit impérativement se doter d’un organisme d’audit afin de déterminer avec précision la diffusion payante et l’audience de chaque publication.

Les plus importants bénéficiant d’un appui proportionnel à leurs poids dans l’opinion. Un mécanisme qui existe dans la plupart des pays du monde.

L’Etat s’est attaché de longue date à garantir la liberté de la presse et à conforter les conditions de son pluralisme. 

L’action de l’Etat vise à soutenir de manière plus incitative les entreprises de presse dans leurs actions de formation, de développement et de modernisation.

Les journaux togolais peuvent compter sur le soutien des pouvoirs publics, mais ce sont les lecteurs et les annonceurs et eux seuls qui permettront l’équilibre et la pérennité des titres.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !