Constitution et réalités africaines

16/06/2010
Constitution et réalités africaines

D’éminents professeurs de droit d’universités africaines et européennes sont réunis à Lomé depuis mercredi pour évoquer les questions relatives
aux changements constitutionnels et aux processus électoraux en Afrique francophone.
Initié par le Centre de droit public de l’université de Lomé (CDP) et le Centre d’étude et de recherche sur les droits africains et sur le développement institutionnel (CERDRAD-GRACCAP) de l’université Montesquieu Bordeaux IV, le colloque a pour thème : « l’Afrique et l’internationalisation du constitutionnalisme : actrice ou spectatrice ? »
C’est le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley, qui a ouvert les travaux en présence de l’ambassadeur de France au Togo, Dominique Renaux, et du président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Robert Dossou.
« L’Afrique apparaît comme un véritable laboratoire en matière constitutionnelle. Elle adopte, remet en cause, suspend, abroge, puis renouvelle en effet la constitution. Cette rencontre est l’occasion de faire le point sur les acquis, les rejets, les dysfonctionnements institutionnels du jeu politique, de relever les espoirs déçus, les occasions ratées ou exploitées », a expliqué Adama Kpodar, professeur de droit public et de sciences politiques à l’université de Lomé (UL).
Dominique Rénaux s’est félicité de la tenue du colloque.
« Vos travaux devraient apporter des éclairages sur des thématiques lourdes : le constitutionnalisme africain face aux engagements internationaux ou au droit pénal international, la place de l’Afrique de l’ouest francophone dans l’internationalisation du constitutionnalisme ou encore la question de l’adaptation du nouveau constitutionnalisme aux réalités africaines », a-t-il déclaré.
Fin des discussions, jeudi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.