Consultation ne signifie pas négociation !

09/03/2009
Consultation ne signifie pas négociation !

Faire le point sur l'Accord politique global (APG), signé en 2006, et évoquer les questions relatives à la structure et au fonctionnement du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) institué par le président Faure Gnassingbé, tels ont été les thèmes évoqués samedi à Lomé par certaines formations politiques signataires de l'APG. La réunion était présidée par le chef de la diplomatie burkinabé, Alain Bédouma Yoda (photo), dont le pays joue un rôle de facilitation entre protagonistes togolais.

L'UFC et le CAR avaient décidé de bouder ce rendez-vous. Dans un communiqué publié le 5 mars dernier, le Comité d'Action pour le Renouveau en explique les raisons.A l'hôtel Sarawaka, le Comité de suivi de l'APG a tenu à clarifier les choses, rappelant que le CPDC était un cadre de consultation et non de négociation. Il a également souhaité que cette instance  accueille tous les partis signataires de l'APG et pas seulement les formations représentées à l'Assemblée ou celles ayant obtenu plus de 5% des suffrages.

L'accord politique global avait été signé par le RPT (au pouvoir), l'UFC, le CAR, la CDPA, la CPP et le PDR, ainsi que par certaines associations.

Le Comité de suivi a enfin invité les autorités à procéder dans les meilleurs délais à la révision des listes électorales.

Le Togo organisera des élections présidentielles en 2010.

Comité de Suivi de l'Accord Politique Global

Communiqué

Le Comité de suivi de l'Accord Politique Global (APG) du Dialogue intertogolais s'est réuni à Lomé le 7 mars 2009 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Bédouma Alain YODA, Ministre d'Etat, Ministre des affaires étrangères et de la coopération régionale, représentant son Excellence Mr. Blaise Compaoré, Président du Faso, Facilitateur du Dialogue Intertogolais.

Ont pris part aux travaux :

- Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA),

- Convergence Patriotique Panafricaine (CPP),

- Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR),

- Rassemblement du Peuple Togolais (RPT),

- Groupe d'Action et de Réflexion Femme Démocrate et Développement (GF2D),

- Représentants du Gouvernement togolais,

- Réseau des Femmes Africaines, Ministres et Parlementaires (REFAMP-Togo),

- Représentants de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, CEDEAO, et de la Commission européenne UE.

Le Comité a constaté l'absence de

- Comité d'Action pour le Renouveau (CAR)

- Union des Forces de Changement (UFC)

Après avoir souhaité la bienvenue aux membres Comité, le représentant du Facilitateur a ouvert les travaux et invité le Comité de Suivi à entendre un message de son Excellence, M. Gilbert Fossoun Houngbo Premier Ministre de la République du Togo.

Le Comité de Suivi a ensuite adopté et examiné les points inscrits à son ordre du jour.

1- la composition et la mission du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation(CPDC), dans l'esprit de l'APG.

2- Le bilan de la mise en Œuvre de l'Accord politique global.

3- Divers.

Abordant le premier point à l'ordre du jour, le Comité de Suivi a rappelé, conformément à l'APG, le rôle du Cadre Permanent de Dialogue de Concertation (CPDC) qui demeure un lieu de dialogue et de concertation et non une nouvelle instance de négociation.

A cet effet, le Comité de Suivi pense que le dialogue doit être permanent et inclusif toujours conformément à l'esprit de l'APG et des lois subséquentes qui s'en sont suivies pour la préservation de la paix.

Dans cet esprit, le Comité de Suivi a préconisé l'élargissement du CPDC à toutes les parties signataires de l'APG afin qu'elles puissent y apporter leurs contributions.

Abordant le point sur la mise en Œuvre de l'Accord Politique Global, le Comité de Suivi a relevé les progrès déjà accomplis en matière de réformes politiques et économiques ainsi que de reprise de la coopération entre le Togo et ses partenaires au développement.

Dans le même ordre d'idées, le Comité de Suivi a demandé au gouvernement de poursuivre la mise en Œuvre des points de l'APG qui accusent du retard.

Dans cette optique, il encourage le gouvernement à assurer une large diffusion des mesures déjà prises conformément à l'APG, et à accélérer la délivrance des cartes nationale d'identité, des efforts de lutte contre l'impunité, et la participation des femmes à la vie politique et publique.

Dans la perspective de la prochaine échéance électorale, le Comité de Suivi a recommandé le démarrage rapide des tâches techniques et des actions préparatoires, en particulier, la révision des listes électorales, la mise en Œuvre des activités de sensibilisation et d'éducation civique, la sécurisation du processus électoral et l'engagement des acteurs politiques de la société civile et des médias pour promouvoir la consolidation du climat de paix et de réconciliation nationale pour assurer l'enracinement de la culture de tolérance et de non-violence.

Le Comité de Suivi a jugé utile et pertinent de rappeler aux signataires de l'APG et à toute la classe politique togolaise, les prescriptions de code de bonne conduite figurant à l'annexe de l'APG et dont il est partie intégrante.

A la fin de ses travaux, le Comité de Suivi a réitéré sa gratitude à son Excellence, Mr Blaise Compaoré, Président du Faso, Facilitateur du dialogue intertogolais et Président du Comité de Suivi de l'APG.

Le Comité de Suivi demande en outre au facilitateur de continuer comme par le passé à s'impliquer dans le processus de normalisation définitive de la vie politique au Togo, et à Œuvrer pour que l'ensemble des signataires de l'APG puisse participer au Comité de Suivi.

Le Comité de suivi tiendra sa prochaine session à une date qui sera fixée à la discrétion du Facilitateur.

Fait à Lomé, le 7 mars 2009

Pour le Comité de Suivi,

Le Représentant du Facilitateur,

Bédouma Alain YODA

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.