Contestation tous azimuts

06/01/2010
Contestation tous azimuts

L’UFC, le parti dirigé par Gilchrist Olympio, candidat à la présidentielle du 28 février prochain, monte au front pour contester systématiquement toutes les décisions gouvernementales.
La proposition de rapatrier la dépouille de Sylvanus Olympio au Togo, c’est niet ! Le processus de convocation du corps électoral, c’est ne n’est pas satisfaisant.
Pour ce qui concerne la révision des listes électorales, « c’est un simulacre », affirme le parti qui dénonce en même temps la caution de 20 millions de Fcfa exigée pour se présenter à la présidentielle.
Enfin, cette formation accuse le gouvernement et la Céni de « complicité »
« Compte tenu de la tournure déplorable et catastrophique que prend l’organisation de l’élection présidentielle entièrement pilotée de manière abusive par le pouvoir RPT, l’UFC n’entend pas cautionner une nouvelle mascarade électorale avec son cortège de violences et de massacres », peut-on lire dans un communiqué signé par Patrick Lawson, le premier vice président du parti.
Pour le moment, l’UFC se contente « de prendre à témoin la communauté internationale qui finance cette élection (…) », mais n’appelle pas au boycott.

Elle invite enfin ses sympathisants à une marche samedi prochain pour exiger la tenue d'un scrutin à deux tours. Cette question semblait pourtant avoir été réglée lors de discussions la semaine dernière à Ouaga autour du médiateur, le président Blaise Compaoré.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.