Corriger les incohérences du Code électoral

11/04/2012
Corriger les incohérences du Code électoral

Le gouvernement a examiné mercredi en première lecture un avant-projet de loi concernant une modification du code électoral. Le texte est une synthèse, d’une part, des recommandations formulées par les différentes missions d’observation électorale, notamment celles de l’Union européenne et, d’autre part, des discussions avec la classe politique au Togo même.

Le communiqué publié à l’issue du conseil des ministres, souligne que « les modifications visent à corriger les insuffisances, les lacunes et les incohérences qui subsistent dans le Code électoral du 5 Avril 2000 (…) ».

Lors du conseil, Pascal Bodjona, le ministre de l’Administration territoriale, a évoqué les préparatifs des législatives et des locales prévues en fin d’année en indiquant qu’il fallait à tout prix éviter l’impréparation et la précipitation. Et le ministre de citer la nécessaire mise à jour du fichier électoral, selon des modalités à définir par la Commission nationale électorale indépendante (Céni).

L’ensemble de ces nouvelles dispositions « ne remet pas en cause la concertation politique et les discussions avec tous les acteurs pour un consensus toujours plus large comme l’a toujours voulu le Chef de l’Etat », conclut le communiqué officiel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.