Création d'un Conseil national de la chefferie

29/01/2009
Création d'un Conseil national de la chefferie

Le président Faure Gnassingbé a rencontré jeudi au Palais des congrès de Kara, plus de 300 chefs de canton et chefs traditionnels du Togo.

"C"est une rencontre d'échanges et de partage entre la première autorité du pays et les garants des us et coutumes" a confié à republicoftogo.com, un chef traditionnel.Le chef de l'Etat a rappelé toute l'importance de la chefferie dans la politique de développement initiée par le gouvernement.

"Vous êtes le socle qui assure le relais de nos actions auprès des populations" a expliqué Faure. Il leur a demandé de se mobiliser et d'être un relais auprès des populations pour les convaincre d'adhérer au prochain processus de recensement qui doit permettre l'établissement d'un nouveau fichier électoral pour le scrutin présidentiel de 2010.

Le président a rappelé son engagement à appliquer les recommandations des consultations nationales pour la mise en place de la Commission « vérité, justice et réconciliation ».

Il a également annoncé le doublement des indemnités des chefs de canton et des chefs traditionnels pour leur permettre de mieux assumer leurs charges.

Un Conseil national de la chefferie verra le jour prochainement ainsi que des Conseils régionaux et préfectoraux en vue de restaurer l'autorité de la chefferie traditionnelle au Togo.

Le président de l'Union des chefs traditionnels du Togo, Togbui Agokoli IV, a exprimé « toute la reconnaissance des chefs au président de la république pour les actions qu'il mène en vue de faire évoluer les conditions de vie et de travail aux Togolais ».

Togbui Agokoli IV a promis le soutien des chefs au gouvernement et au président en temps opportun pour lui permettre de poursuivre "ses actions de réconciliation et de modernisation du Togo".

Le Premier Ministre, Houngbo et plusieurs ministres se sont ensuite succédés à la tribune pour rendre compte, secteur par secteur, des grands chantiers lancés par le gouvernement, en collaboration avec les partenaires en développement.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.