Création d'un parti «ni-ni»

30/03/2007
Création d'un parti «ni-ni»

L'ancien ministre togolais de la Communication, Atsutsè Kokouvi Agbobli vient de créer le « Mouvement pour le développement national » (Modena) qu'il lancera officiellement le 21 avril. Cette formation milite pour le « ni-ni », ni le RPT, ni l'UFC.

M. Agbobli, historien, politologue et journaliste, a justifié son choix par le besoin de « clarté » du paysage politique « pris en otage par deux courants, l'un arrimé à l'armée et l'autre aux considérations crypto-personnelles de son leader » (Atsutsè Kokouvi Agbobli fait référence à Gilchrist Olympio, le chef de l'UFC, ndlr).Cette nouvelle formation a annoncé qu'elle présenterait des candidats aux prochaines élections légilatives.

En Afrique, le Togo détient la palme en ce qui concerne le nombre de partis politiques. Quatre grandes formations dominent la vie politique avec à côté de petites organisations qui se réactivent régulièrement à l'approche de scrutins.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.