Cuisine électorale

10/11/2014
Cuisine électorale

L'ANC veut éviter de se faire déborder par ses concurrents

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et l’Alliance des démocrates pour un développement intégral (ADDI), deux formations de l’opposition, ont proposé la semaine dernière de déposer une proposition de loi sur des réformes institutionnelles et constitutionnelles avant la tenue des élections présidentielles prévues en 2015.

L’ANC a indiqué lundi avoir eu la même idée. Curieux hasard. Mais ce que n’apprécie pas le parti de Jean-Pierre Fabre c’est la façon cavalière dont l’ADDI et le CAR ont annoncé leur initiative.

‘Je dois regretter que la manière dont cela s’est passée est un peu cavalière. Ils nous ont signalé ceci après leur conférence de presse’, a indiqué Eric Dupuy, l’un des responsables de l’ANC, ajoutant que les voix des députés ANC étaient indispensables pouf faire aboutir le projet.

Malgré cette ambiance peu cordiale, Eric Dupuy a précisé que des discussions allaient s’ouvrir dans l’après-midi pour évoquer le dépôt de la proposition et pour ‘harmoniser les points de vue’.

Le texte envisagé prévoit une limitation du mandat présidentiel à 2 termes de 5 ans et l’introduction d’un scrutin à 2 tours pour la présidentielle.

Un projet de loi en tout point similaire avec été massivement rejeté par les députés il y a quelques mois.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.