Dans l’attente de la fumée blanche

12/05/2010
Dans l’attente de la fumée blanche

Chassé croisé depuis lundi à la Primature entre les représentants des différents partis politiques togolais.
Le Premier ministre a décidé de recevoir tout le monde, mais il n’est pas dit que tous se verront proposer un poste ministériel.
Certains ont, jusqu’à présent, refusé l’offre. Il s’agit, notamment, du CAR et d’Obuts, mais les choses peuvent toujours évoluer ; d’autres ont donné un accord de principe comme la CDPA et l’UFC sous certaines conditions.

Le parti de Gilchrist a, semble-t-il, mis la barre très haut pour ensuite pouvoir négocier. En tout cas, M. Olympio consulte les leaders des autres partis et des responsables de la région pour parvenir à un accord acceptable par tous.
Quelle sera la physionomie du futur gouvernement ? Bien difficile de le savoir d’autant que les indiscrétions sont rares.
Il y a bien évidemment un jeu de poker menteur dans les discussions actuelles. Le refus de certains pourrait se transformer finalement en accord et inversement.
Quoi qu’il en soit, le Premier ministre espère parvenir à boucler l’affaire ce week-end.
Le temps presse pour mettre en œuvre le programme du président Faure Gnassingbé ; les ministres sortants expédiant les affaires courantes dans un climat d’inquiétude quant au sort qui leur sera réservé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.