Dans la rue avant l'ouverture du dialogue

26/11/2017
Dans la rue avant l'ouverture du dialogue

Les opposants veulent mobiliser avant des négociations

Des manifestations organisées par l’opposition auront lieu les 29, 30 novembre et 2 décembre.

Des rassemblements qui se dérouleront sur fond de discussions pour l’ouverture d’un dialogue politique avec le pouvoir. Les représentants des opposants ont donné leur accord de principe cette semaine au président de l’Union africaine.

Après plus de trois mois de tension et une économie qui commence à souffrir des turbulences, les deux camps ont compris que des négociations permettront de trouver une issue.

Le gouvernement a soumis en septembre un projet de réforme constitutionnelle qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels. Une exigence de l’opposition.

Mais le problème porte sur son interprétation. D’où les manifestations déclenchées mi-août. Une frange de l’opposition, la plus radicale, souhaite le départ immédiat du président Faure Gnassingbé dont le mandat s’achève en 2020. L’autre, plus réaliste, souhaite que la réforme soit rétroactive pour empêcher une nouvelle candidature dans 3 ans.

Le dialogue s’annonce compliqué, mais pas impossible.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.