De grands mots pour pas grand chose

16/04/2018
De grands mots pour pas grand chose

Eric Dupuy (en médaillon)

‘Je ne sais pas comment demain nous pourrons encore nous asseoir devant des ministres comme Bawara, Boukpessi, et Yark* pour des discussions, ce sont des criminels’. Ces déclarations fort peu élégantes émanent d’un responsable de l’opposition. En l’occurrence Eric Dupuy de l’ANC.

Interrogé lundi par une radio privée, il a accusé le pouvoir d’avoir pris en otage des militants rassemblés samedi dernier au siège de la CDPA avant de débuter une manifestation interdire.

‘C’est une agression caractérisée qui avait pour objectif de casser le moral des leaders et terroriser les populations (…) une violence gratuite prémédité indigne de notre pas’, a de son côté dénoncé Nathaniel Olympio, un des responsables de la coalition de l’opposition.

Les opposants feraient mieux de concentrer leurs efforts pour parvenir à un accord rapide dans le cadre du dialogue politique. Mais sont-ils vraiment intéressés ?

* Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique,  Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale, Damehame Yark, ministre de la Sécurité 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).