Début des phases de réparation

17/11/2017
Début des phases de réparation

Awa Nana-Daboya

Des années de travail et de détermination. La Commission ‘Vérité, justice et réconciliation’ chargée de faire la lumière sur les évènements violents qui ont secoué la vie du Togo de 1958 à 2005 a recommandé l’indemnisation des victimes.

Ce long processus, mis en œuvre à la demande du président Faure Gnassingbé, a abouti à la création du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) C’est lui qui est chargé de verser les compensations.

Elles débuteront mi-décembre, a annoncé vendredi la présidente de l’institution, Awa Nana-Daboya.

L’Institution a tenu une réunion technique avec les représentants des institutions et des différents départements ministériels élargie au Comité de gestion du Fonds spécial d’indemnisation (CGFSI) et de l’ONG AIMES-Afrique ainsi que les différents acteurs impliqués dans ce processus.

L’objectif est de revisiter et de valider la stratégie de prise en charge médicale et psychologique des victimes vulnérables et la procédure de leur indemnisation.

Les victimes vulnérables concernées par cette première étape d’indemnisation sont au nombre de 137 réparties sur toute l’étendue du territoire. Ce sont les victimes portant encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.

La liste des victimes sera affichée au fur et à mesure de sa programmation au siège du HCRRUN et dans les chefs-lieux des régions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.