Début du déploiement des observateurs de l'UE

17/09/2007
Début du déploiement des observateurs de l'UE

Des observateurs de l'Union européenne (UE) arrivés au Togo dans le cadre des élections législatives du 14 octobre seront déployés à l'intérieur du pays à compter de mardi, selon des sources proches de cette Mission. Des diplomates accrédités au Togo, des membres de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), des responsables des partis politiques, ainsi que la presse sont invités à assister au départ de ces observateurs prévu mardi matin à l'hôtel Sarakawa.

"Notre mission a pour objectif de fournir un travail professionnel. Ainsi, toutes actions se feront dans la transparence", a expliqué à Republicofotogo.com, l'un des observateurs.Dirigée par la Britannique Fiona Hall,  cette mission sera déployée sur l'ensemble du territoire avant et pendant ces législatives, suite à un mémorandum signé début août entre le Togo et l'UE.

Avec une présence prévue jusqu'en novembre, cette mission de l'UE obsevera notamment le déroulement de la campagne électorale, l'activité des médias, le scrutin et le dépouillement, l'agrégation des résultats, ainsi que la période post-électorale.

La campagne électorale en vue de ces législatives est prévue du 29 septembre au 12 octobre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.