Début du déploiement des observateurs de l'UE

17/09/2007
Début du déploiement des observateurs de l'UE

Des observateurs de l'Union européenne (UE) arrivés au Togo dans le cadre des élections législatives du 14 octobre seront déployés à l'intérieur du pays à compter de mardi, selon des sources proches de cette Mission. Des diplomates accrédités au Togo, des membres de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), des responsables des partis politiques, ainsi que la presse sont invités à assister au départ de ces observateurs prévu mardi matin à l'hôtel Sarakawa.

"Notre mission a pour objectif de fournir un travail professionnel. Ainsi, toutes actions se feront dans la transparence", a expliqué à Republicofotogo.com, l'un des observateurs.Dirigée par la Britannique Fiona Hall,  cette mission sera déployée sur l'ensemble du territoire avant et pendant ces législatives, suite à un mémorandum signé début août entre le Togo et l'UE.

Avec une présence prévue jusqu'en novembre, cette mission de l'UE obsevera notamment le déroulement de la campagne électorale, l'activité des médias, le scrutin et le dépouillement, l'agrégation des résultats, ainsi que la période post-électorale.

La campagne électorale en vue de ces législatives est prévue du 29 septembre au 12 octobre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pas suffisant pour être qualifié

Sport

Malgré sa victoire dimanche à Lomé face au Gabon (2-1), le Togo dit adieu au second tour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans.

L'ambassadeur américain n'hésite pas à donner de sa personne

Environnement

L’ambassadeur du Togo à Lomé, David Gilmour, est un homme de terrain. Il l’a prouvé samedi en participant à l’opération ‘plage propre’.

L'UL n'est pas Harvard, mais ...

Tech & Web

En 2004, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard, crée The Facebook, un réseau social inter-universités.  En 2018, l'UL lance Rescoul.

Le Togo devance les attentes de la Banque mondiale

Développement

La Banque mondiale préconise le recours aux solutions innovantes pour accélérer l'électrification en Afrique.