Décentralisation : Bodjona veut dégager un document consensuel

02/07/2008
Décentralisation : Bodjona veut dégager un document consensuel

L'organisation des élections locales agite en ce moment la classe politique togolaise. Si l'opposition trouve le temps long, la majorité préfère éviter la précipitation assurant que le processus de décentralisation nécessite une mise en Œuvre compliquée qui ne peut se faire à la va vite.

Pour Pascal Bodjona, le ministre de l'Administration territoriale, l'important est d'aboutir à un consensus. Il souligne que la politique de décentralisation ne se résume pas simplement à une élection. Pascal Bodjona a répondu mercredi aux questions de republicoftogo.com L'organisation des élections locales semble laborieuse

Pascal Bodjona :

Est-il préférable de se précipiter pour être dans les délais ou mieux vaut qu'on prenne le temps nécessaire pour parvenir à document acceptable par tous ? C'est une vraie question. A mon avis, je crois que la sagesse recommande que le travail soit fait pour qu'un document consensuel soit dégagé sur l'organisation des locales au Togo.

Donc pour vous, pas de lenteur ?

Pascal Bodjona :

Pour construire un bel immeuble il faut une fondation. Et pour faire une fondation il faut d'abord sonder le terrain. Nous sommes en train de parachever l'étape de la fondation. Il faut qu'elle soit achevée pour parvenir à des locales bien organisées.

Les élections locales, c'est pour quand ?

Pascal Bodjona :

Le processus de décentralisation ne se résume pas seulement à l'élection des Conseillers. C'est tout un processus et nous sommes engagés dans ce processus. Nous voulons que très rapidement tous les autres textes législatifs et réglementaires soient adoptés, mais surtout que la volonté politique de part et d'autre soit exprimée. Par exemple, nous aurons à modifier le code électoral. Nous aurons à revoir la délimitation des Communes.

Ce qui était la Commune de Lomé en 1971 dans ses délimitations territoriales ne l'est plus aujourd'hui. Tout cela nécessite une réflexion approfondie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.