Décentralisation et bonne gouvernance

28/01/2008
Décentralisation et bonne gouvernance

La décentralisation au Togo est le cadre d'une rencontre qui s'est ouverte lundi à Lomé à l'initiative du Conseil consultatif des femmes du Togo. Chefs traditionnels, représentants des cantons et tous les responsables concernés au niveau régional et local participent aux travaux. L'objectif est de maîtriser le concept décentralisation et surtout les pouvoirs qu'il accorde ; parfois source de conflit.

Question centrale, comment faire de ce mode d'administration un outil de développement performant. Car mal mis en Œuvre, il peut engendrer une mauvaise gouvernance dont les victimes seront les collectivités locales.Interrogée par republicoftogo.com,  Michelle Dédévi Ekoué, présidente du Conseil consultatif des femmes du Togo, souligne que « La décentralisation doit permettre au citoyen de participer à la gestion de sa localité, elle le revalorise car il a son mot à dire dans la conduite des affaires locales ».

A cet égard, les chefs traditionnels, garants des coutumes, ont un rôle essentiel à jouer dans la mise en Œuvre des réformes

Le Togo doit organiser courant 2008 des élections locales pour remplacer les actuelles délégations spéciales qui gèrent les collectivités depuis la fin des années 80.

Une dotation de 3 milliards de FCFA est inscrite au budget général 2008 voté le 31 décembre dernier.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.