Dégroupage au sein de l’opposition

27/08/2013
Dégroupage au sein de l’opposition

Neuf députés sont désormais nécessaires pour constituer un groupe parlementaire. La décision prise lundi par l’Assemblée nationale est de nature à gêner les petites formations politiques qui n’ont pas obtenu un score significatif aux dernières législatives, comme l’UFC et le CAR.

Mais pour Djimon Oré (photo), élu de l’UFC (opposition), l’important n’est pas de disposer d’un groupe, mais de travailler en faveur du mieux être de la population et, singulièrement, des électeurs de la circonscription dans laquelle ont a été élu.

M. Oré ajoute : ‘Nous avons derrière nous des milliers d’électeurs qui n’accepteraient pas qu’on aille s’acoquiner avec tel ou tel parti à l’Assemblée pour rejoindre ou pour constituer un groupe’.

Point de vue partagé par Dodji Apévon du Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition). ‘Ne pas avoir de groupe ne nous dérange pas car nous sommes élus individuellement. C’est pour des commodités d’organisation qu’on cherche à en constituer. Même en étant non inscrits, nous ferons entendre notre voix’, a-t-il déclaré.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.