Démission du Premier ministre

07/09/2008
Démission du Premier ministre

Le premier ministre Komlan Mally a présenté vendredi sa démission et celle de son gouvernement au président Faure Gnassingbé. C'est ce qu'indique un communiqué de la Présidence de la République. Le communiqué indique que la mission assignée au gouvernement du Togo conduit par Komlan Mally était de renouer avec la communauté internationale et de relancer l'économie nationale. Près d'un an après les élections législatives et la mise en place de l'exécutif Mally, l'objectif a été atteint précise le communiqué.

Le président de la république a félicité le Premier Ministre ainsi que l'ensemble du gouvernement pour le travail accompli. Administrateur civil de 48 ans, Komlan Mally a occupé les postes de préfet de Wawa (96-99) et du Golfe (2002-2006), avant d'être nommé en septembre 2006 à la tête du ministère de la Ville.

Monsieur Mally a obtenu un siège de député dans la préfecture d'Amou, sa région d'origine au centre du pays, lors des législatives du 14 octobre 2007.

Komlan Mally avait été nommé Premier ministre le 3 décembre 2007

Voici le communiqué de la présidence

A la suite des élections législatives de 2007, le Président de la République a nommé M. Komlan Mally en qualité de Premier ministre. La mission principale du gouvernement était de renouer les liens de notre pays avec la communauté internationale.

Cet objectif est à présent réalisé et notre pays voit s'ouvrir à lui de nouvelles perspectives.

Dans ces conditions, le Premier ministre a présenté sa démission au chef de l'Etat en le remerciant pour la haute impulsion et le soutien actif qu'il a apporté à son action et celle de tout le gouvernement.

Le chef de l'Etat a accepté la démission et a félicité le Premier ministre pour la manière dont il dirigé le gouvernement et pour la qualité du travail qu'il a accompli avec l'ensemble de l'équipe gouvernementale".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.