Des évènements incompatibles avec l’Etat de droit

17/03/2015
Des évènements incompatibles avec l’Etat de droit

Dangereuse escalade de la violence

Après les troubles survenus ces derniers jours à Dapaong, le gouvernement a indiqué mardi soir que toutes les dispositions seraient prises pour faire respecter l’ordre public et combattre les dérives préjudiciables à la paix sociale. 

Le communiqué officiel relate les incidents dont la responsable est imputable à la STT (Synergie des travailleurs du Togo), une centrale syndicale qui multiplie les mouvements de contestation afin d’obtenir satisfaction sur un certain nombre de revendications alors même que des discussions ont été entamées avec les autorités pour rechercher des solutions concertées et durables, si possible dans le calme et la sérénité.

La STT, après avoir  quitté la table des discussions avec le gouvernement,  s’est engagée dans la voie des manifestations et d’actions violentes’, souligne le communiqué qui revient sur plusieurs incidents depuis le 12 mars à Dapaong et à Tône.

Blocage des principaux axes routiers, manifestation en faveur d’un candidat à l’élection présidentielle, vandalisme, menaces physiques contre une délégation ministérielle venue spécialement de Lomé, saccage de la préfecture de Tône, agression du préfet, tenue d’Assemblées générales de la STT dans des enceintes scolaires pendant les heures de cours, etc…

Un comportement qui n’a rien à voir avec le combat syndical.

‘Compte tenu de la gravité des récents incidents (…) le gouvernement condamne tous les actes et toutes les initiatives qui sont de nature à porter atteinte à la quiétude  et à la paix sociale. Le gouvernement condamne les actes de destructions et les voies de fait et lance un appel au calme et à la retenue’, indique le texte.

Une enquête a été ouverte pour préciser les circonstances de ces évènements et les responsabilités.

Des évènements incompatibles avec l’Etat de droit.

Informations complémentaires

Communiqué du gouvernement .pdf 54,55 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.