Des fabricants la tête dans le sac

08/03/2016
Des fabricants la tête dans le sac

Bernadette Legzim-Balouki

Le délai de grâce accordé aux importateurs et producteurs de sachets plastiques et emballages non biodégradables a pris fin il y a deux ans, mais de nombreuses entreprises ignorent toujours la réglementation.

Pour la ministre du Commerce et de l’Industrie, Bernadette Legzim-Balouki, cette situation est intolérable. Elle menace de fermeture les entreprises qui continuent à fabriquer des emballages polluants.

Les sacs plastiques polluent l’environnement, particulièrement l’eau et les écosystèmes aquatiques. Sans même évoquer la pollution visuelle. Il suffit de circuler dans les rues de Lomé pour le constater.

Et il faut environ 300 ans pour qu’ils se décomposent. Entretemps, ils polluent rivières et mers, ils bouchent les caniveaux et les égouts, ils tuent les animaux qui les ingèrent et intoxiquent les humains.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.