Des fabricants la tête dans le sac

08/03/2016
Des fabricants la tête dans le sac

Bernadette Legzim-Balouki

Le délai de grâce accordé aux importateurs et producteurs de sachets plastiques et emballages non biodégradables a pris fin il y a deux ans, mais de nombreuses entreprises ignorent toujours la réglementation.

Pour la ministre du Commerce et de l’Industrie, Bernadette Legzim-Balouki, cette situation est intolérable. Elle menace de fermeture les entreprises qui continuent à fabriquer des emballages polluants.

Les sacs plastiques polluent l’environnement, particulièrement l’eau et les écosystèmes aquatiques. Sans même évoquer la pollution visuelle. Il suffit de circuler dans les rues de Lomé pour le constater.

Et il faut environ 300 ans pour qu’ils se décomposent. Entretemps, ils polluent rivières et mers, ils bouchent les caniveaux et les égouts, ils tuent les animaux qui les ingèrent et intoxiquent les humains.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.