Désolé !

10/01/2013
Désolé !

Tous ceux qui n’habitent pas à Lomé peuvent à juste raison s’inquiéter de la situation en lisant les articles publiés par des sites hostiles au pouvoir. Les titres font froid dans le dos : « La manifestation du CST sauvagement réprimée », « Sanglante répression au Togo », « Des gaz lacrymogènes pleuvent au carrefour de Bè » ou encore « Reprise des violences policières à Lomé ».

De la désinformation exploitée à fond sur internet où l’on peut écrire tout et n’importe quoi. Ce n’est pas nouveau. Le Togo en fait l’amère expérience à chaque manifestation.

Jeudi une poignée de jeunes voulant en découdre avec les forces de l’ordre a été rapidement dispersée par la police et la gendarmerie à l’aide de lacrymogènes. 

Désolé pour ceux qui attendaient du sang et des larmes.  

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo, pays inhospitalier pour les trafiquants de drogue

Faits divers

10 tonnes de cannabis, de cocaïne et de méthamphétamine ont été détruits dimanche à Lomé par la police.

Le soutien au Togo ne s’érode pas

Coopération

Le phénomène dure depuis des décennies. Le Togo perd une partie de sa côte rongée par l’érosion.

Développement, paix et sécurité

Coopération

La 3e réunion du comité d’orientation stratégique (COS) Union européenne-Afrique de l’ouest (Cédéao-UEMOA) s’est achevée vendredi à Lomé.

Epidémies : capacités de réaction rapide

Santé

L’épidémie de méningite survenue en janvier dernier au Togo a causé la mort de 123 personnes.