Développement à la base : les populations crient Victoire !

19/12/2008
Développement à la base : les populations crient Victoire !

Le développement à la base est l'un des axes cardinaux de la politique du chef de l'Etat et l'une des principales préoccupations de son gouvernement. Ce qui l'a d'ailleurs conduit à créer un ministère dédié. Son titulaire est une femme, Victire Dogbe-Tomegah. Plus souvent sur le terrain que dans son bureau, la ministre va au devant des populations pour écouter leurs doléances, évaluer les besoins et vulgariser la politique de développement menée par les autorités.

Il y a quelques jours, elle était dans le nord du pays s'arrêtant dans chaque ville et village pour des discussions simples et directes avec les habitants.Elle évoque pour republicoftogo.com sa mission et dévoile ses ambitions.

Republicoftogo.com : Promouvoir le développement à la base dans un pays où la pauvreté touche toutes les couches sociales ne doit pas être une tâche facile ?

Victoire Dogbé-Tomégah :

Vous avez raison, mais c'est une tâche exaltante à  partir du moment où nous savons que les défis à relever demandent une mobilisation collective. Je pense que si nous mettons notre énergie en commun, nous pourrons accomplir cette mission.

Republicoftogo.com : Quels sont les principaux défis à relever ?

Victoire Dogbé-Tomégah :

Ils sont de plusieurs ordres. Il faut d'abord créer des conditions pour satisfaire les besoins fondamentaux des  populations, notamment en ce qui concerne l'accès à la santé, à une éducation de qualité. Il faut également assurer la sécurité alimentaire par des actions qui favorisent le développement agricole, trouver de l'eau potable, créer les conditions d'hygiène, d'assainissement ; enfin assurer le désenclavement des différentes localités du pays.

L'autre volet consiste à faire des populations les acteurs du développement. C'est à elles d'identifier les besoins et d'assurer le suivi des réalisations. Les habitants doivent nécessairement être directement impliqués dans les projets et même les micro-projets.

Mon ambition est aussi de renforcer les capacités des acteurs au développement. Il s'agit des comités de quartiers, des comités villageois, des organisations de la société civile, des cellules déconcentrées de l'Etat. Ils sont au cŒur de la planification des différentes actions à mener sur le terrain.

Nous allons établir une cartographie des besoins sur toute l'étendue du territoire pour pouvoir harmoniser les interventions sur le terrain.

Republicoftogo.com : Vous vous rendez régulièrement sur le terrain. Ces visites sont-elles utiles ?

Victoire Dogbé-Tomégah :

Cela me permet de comprendre les forces et les faiblesses des collectivités. C'est aussi l'occasion d'échanger avec les groupements de villageois sur un certain nombre de valeurs telles que la rigueur, la transparence, la nécessité de travailler sur la base de résultats, de développer une conscience collective  qu'il faut promouvoir quand on est dans une dynamique de groupe.

Nous avons répertorié au total cent groupements sur toute l'étendue du Togo. Nous allons lancer très prochainement, des activités de formation. Nous avons effectué avec un groupe de jeunes et de cadres, un voyage d'étude au centre Songaï au Bénin pour nous inspirer de ce qui est fait sur place en matière de formation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.