Devoir de justice

17/02/2013
Devoir de justice

Dans un Etat de droit, il appartient à la police, à la gendarmerie et à la justice de mener une enquête criminelle. Mais au Togo, certains militants se réclamant de l’opposition prétendent mener leur propres investigations sous prétexte que l’interpellation et l’incarcération de plusieurs de leurs amis sur lesquels pèsent des présomptions graves dans l’incendie des marchés de Kara et de Lomé, ne serait qu’une manœuvre du pouvoir pour faire taire ses adversaires. 

Les opposants sont libres de raconter n’importer quoi, ce dont ils ne se privent pas depuis un mois, en affirmant que  le gouvernement est directement responsable des incendies. Mais n’en déplaise à ceux qui tentent d'entretenir un climat insurrectionnel dans le pays, c’est à la justice qu’il reviendra de livrer ses conclusions. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Début de saison

Sport

Le coup d’envoi du championnat de D1 sera donné le 15 mars prochain. Décision annoncée vendredi par le ‘comité de normalisation’ de la Fédération togolaise de football (FTF).

Aimes vise les 25.000 interventions d'ici 2 ans

Santé

Pour marquer son Xe anniversaire, l’ONG médicale togolaise ‘Aimes Afrique’ a mis les petits plats dans les grands en organisant pendant une semaine une série de manifestations destinées à mieux faire connaître ses actions.

Rougeole : flambée épidémique de saison

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination gratuite contre la rougeole va débuter le 26 janvier dans les régions des Plateaux et Centrale.

Présidentielle apaisée : le PNUD s’engage

Coopération

Dix Organisations de la société civile (OSC) ont été retenues par le PNUD pour mener des campagnes destinées à promouvoir un climat de paix propice à la participation citoyenne à l’approche de la présidentielle.