Devoir de justice

17/02/2013
Devoir de justice

Dans un Etat de droit, il appartient à la police, à la gendarmerie et à la justice de mener une enquête criminelle. Mais au Togo, certains militants se réclamant de l’opposition prétendent mener leur propres investigations sous prétexte que l’interpellation et l’incarcération de plusieurs de leurs amis sur lesquels pèsent des présomptions graves dans l’incendie des marchés de Kara et de Lomé, ne serait qu’une manœuvre du pouvoir pour faire taire ses adversaires. 

Les opposants sont libres de raconter n’importer quoi, ce dont ils ne se privent pas depuis un mois, en affirmant que  le gouvernement est directement responsable des incendies. Mais n’en déplaise à ceux qui tentent d'entretenir un climat insurrectionnel dans le pays, c’est à la justice qu’il reviendra de livrer ses conclusions. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hanoukopé aura sa Bluezone

Tech & Web

Une seconde BlueZone, après celle de Cacaveli, verra prochainement le jour à Hanoukopé, un quartier de Lomé.

Grenade lacrymogène tirée par accident à Lomé

Faits divers

Un commissaire et un fonctionnaire de police ont été sanctionnés après un incident survenu mercredi dans la capitale.

Adebayor est bien dans ses baskets

Sport

Adebayor semble très heureux dans son nouveau britannique. C’est ce qu’il a confié mercredi au Sun. 

Les crocodiles disent merci à la Banque mondiale

Environnement

La retenue d’eau de Boadé (Nord-Togo) est menacée. La Banque mondiale se mobilise pour protéger ce site essentiel pour les populations riveraines.