Devoir de justice

17/02/2013
Devoir de justice

Dans un Etat de droit, il appartient à la police, à la gendarmerie et à la justice de mener une enquête criminelle. Mais au Togo, certains militants se réclamant de l’opposition prétendent mener leur propres investigations sous prétexte que l’interpellation et l’incarcération de plusieurs de leurs amis sur lesquels pèsent des présomptions graves dans l’incendie des marchés de Kara et de Lomé, ne serait qu’une manœuvre du pouvoir pour faire taire ses adversaires. 

Les opposants sont libres de raconter n’importer quoi, ce dont ils ne se privent pas depuis un mois, en affirmant que  le gouvernement est directement responsable des incendies. Mais n’en déplaise à ceux qui tentent d'entretenir un climat insurrectionnel dans le pays, c’est à la justice qu’il reviendra de livrer ses conclusions. 

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Que vaut vraiment la signature de la STT

Social

Au terme d’une Assemblée générale organisée lundi après-midi, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé de suspendre sa participation au comité de suivi mis en place entre le gouvernement et les syndicats.

La base a bon dos

Social

L’appel à la grève lancé par la Synergie des travailleurs du Togo (STT) n’a pas remporté un franc succès. Les fonctionnaires étaient à leur poste. Seuls les personnels de la santé et de l’éducation étaient mobilisés.

Ligue des champions : qualification de Sémassi

Sport

Sémassi de Sokodé s’est qualifié dimanche pour le second tour de la Ligue des champions africains en battant dimanche à Lomé Sony Ela Nguema (Guinée Equatoriale). 

Michel Kodom prend du grade

Santé

Michel Kodom, fondateur de l’ONG humanitaire ‘Aimes Afrique’, a été élu samedi au Caire membre du Comité permanent de l'ECOSOCC (Conseil économique, social et culturel de l’Union africaine).