Diagnostic et remède

14/09/2010
Diagnostic et remède

L'ancien premier ministre français, Michel Rocard (photo) a donné mardi au Palais des congrès de Lomé, une conférence publique sur le thème de la « puissance publique, un facteur de développement ».
Devant un parterre composé de membres du gouvernement et de cadres de l'administration publique et privée, Michel Rocard a dressé un diagnostic des obstacles qui ralentissent le développement des pays pauvres comme le Togo.
Il a cité, notamment, corruption, la bureaucratie et la faible rémunération des agents de la fonction publique.
Des pesanteurs exogènes pèsent également : pollution, épidémies, épizooties, réchauffement climatique, un système financier international peu favorable, commerce international déséquilibré. Ce sont des facteurs qui concourent, selon l’ancien Premier ministre de François Mitterrand, au ralentissement des économies des pays en voie de développement.
Michel Rocard recommande de combattre intelligemment la corruption et d’encourager l’Etat à d’assurer une stabilité juridique et fiscale.
"La corruption empêche le développement et, par conséquent, il faudrait que la grosse corruption soit vraiment pourchassée et dénoncée Il vous appartient à vous tous de veiller à ce que l'appareil de l'Etat, celui de la justice et de la police puisse attaquer les gros poissons plus que les petits dans ce combat contre la corruption", a déclaré M. Rocard.
Il a également encouragé le Togo à s’engager sur la voie de la décentralisation pour doter les communes et collectivités locales d'un réel pouvoir d'action.
Il a incité l'administration et le secteur privé à l'esprit d'initiative et d'innovation.
"L'Etat doit favoriser l'émergence de l'esprit d'innovation, car sans cette innovation, l'on finit par stagner".
Pour Michel Rocard, il est important de soutenir le secteur informel car le quotidien de près de 60% de la population togolaise en dépend.
"Il faudra entretenir cette économie populaire afin qu'elle grandisse et se fiscalise" a-t-il souligné.
Cette conférence est organisée dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement togolais et le groupe de l’Ecole des hautes études commerciales (HEC) ; une collaboration qui prévoit la formation des cadres de la fonction publique à la « culture de l’excellence.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA), 

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.