Dialogue politique : « Cette fois, c’est le bon »

06/03/2012
Dialogue politique : « Cette fois, c’est le bon »

Les discussions entre le gouvernement, l’ANC, le CAR et le RPT se sont poursuivies mardi sous la présidence de Patrick Banku-Lawson (ANC), nommé la veille à la tête du Bureau du dialogue.

Au menu des échanges, la limitation du mandat présidentiel, le mode de scrutin, le découpage électoral, la réforme institutionnelle et constitutionnelle.

«La seule chose qui milite en faveur de l’ANC, c’est que nous avons la bonne foi. Nous faisons l’effort de comprendre les autres. C’est vrai que nous avons été frustrés pendant longtemps, mais c’est avec un autre esprit qu’on essaie d’écouter tout le monde », a indiqué M. Lawson.

Et le dirigeant de l’ANC de poursuivre : «Dans la vie, quand vous avez un adversaire en face de vous, pour pouvoir échanger, il faut lui donner le bénéfice du doute, le bénéfice de la bonne foi. Et à partir de là, je crois que lui aussi se sentant fort de cet engagement, peut se livrer et discuter à fond, voilà ce que j’essaie de faire actuellement ».

De son côté, Esso Solitoki (photo), ministre de la Fonction publique et responsable du RPT a indiqué que «Ce dialogue, cette fois-ci, on peut dire que ce sera le bon ».

Ces pourparlers se déroulent alors que le Togo ira aux urnes en fin d’année pour des élections locales et législatives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.